ACTUALITÉ

DE PIED EN CAP

du 07 juillet au 23 septembre 2014

SALLE CAPITULAIRE - ABBAYE AUX DAMES - SAINTES

Les artistes croisent leurs travaux inspirés par l’Abbaye aux Dames de Saintes. Différents temps de rencontre avec les artistes seront programmés durant l’été.

EXPOSITION OUVERTE TOUS LES JOURS DE 10H À 19H

renseignements au 05 46 97 48 48
Abbaye aux Dames / 11 place de l’Abbaye / 17104 SAINTES

En présence des artistes :
le vendredi 22 août dans le cadre des Nuits Romanes
le dimanche 14 septembre : apéro-découverte
le samedi 20 et le dimanche 21 septembre

Ce désir d’une exposition en duo a été inspiré par les qualités même du lieu : l’architecture, la lumière, la sobriété des matériaux, la musique, la sérénité qui s’en dégage… autant d’éléments qui entrent en résonance avec leurs propres créations.
Les Pieds Sur La Table, ensemble de pièces gravées sur plateaux et rallonges de tables en formica par P.Daudon, dialoguent avec Les Heures, installation de V. Lamare regroupant la série des voûtes crâniennes et d’éléments moulés en plâtre et cire d’abeilles.

Une certaine forme de dépouillement caractérise la démarche de Véronique Lamare qui, par  la diversité des médiums convoqués poursuit sa recherche autour de la question du corps, de son rapport à l’espace et de ce qu’est cette expérience singulière d’être un corps ?
Le corps de l’artiste constitue le point de départ du travail. Un corps en chantier qui se construit à travers sa confrontation à la matière, par accumulation d’expériences, par strates. Un corps à la fois outil et matériau, physiquement présent en action (lors de performances) ou par sa trace laissée.

Les pièces présentées dans la salle capitulaire de l’Abbaye aux Dames, réalisées en plâtre et cire d’abeilles, nous ramènent  inévitablement à cette question du corps. Par la nature et l’histoire même des matériaux utilisés,  intrinsèquement liés la technique du moulage, par cette capacité à capter une empreinte, à changer d’état, en passant du liquide au solide et adopter ainsi la forme donnée par le moule. On pense alors aux cires anatomiques et à l’utilisation de ce matériau dans les différentes pratiques votives … toute la symbolique de la cire étant par là même convoquée. Lorsqu’elle est associée aux corps des défunts la cire qui se consume symbolise le temps de passage du matériel à l’immatériel. Le plâtre par le poids nous donne la gravité tandis que la cire d’abeille vient rythmer ces différents temps du processus de consumation. […]
Je fréquente l’Abbaye aux Dames depuis plusieurs années et suis sensible à la quiétude qui se dégage de ce lieu, à travers la densité de l’espace donné par les volumes des bâtiments conventuels, les lignes d’architecture, les qualités de lumières, une certaine sobriété … Un lieu comme en retrait de l’effervescence du monde qui n’est pas sans m’évoquer l’atelier.

LES HEURES
les heures [7 photographies noir et blanc / 20x30 cm]
voûtes crâniennes [29 éléments / plâtre]
ex-voto [8 éléments plâtre et cire d’abeilles]
sans titre [ plâtre et cire d’abeilles]